Essais F 800 GT



L'autre jour, j'ai porté ma RT à la concession pour la révision des 20 000. Comme elle y est restée une bonne partie de la journée,  je me suis fait prêter une F 800 GT, affichant 2500 km, donc rodée.

800 cc, 90 CV moteur bi-cylindre origine Rotax, refroidissement liquide, transmission finale par courroie et 15 litres dans le réservoir sous la selle.

Celle que j'ai essayé et blanche, bien plus jolie que orange/rouille.

De GT elle n'a que le nom, je dirais que c'est une roadster un peu caréné, avec une bulle qui ne protège que le buste jusqu'aux épaules. C'est une moto pour une femme ou un petit gabarit. Elle est basse, assis sur la selle, les pieds bien à plat, les genoux légèrement pliés. Pour moi, il faudrait des rehausses de guidon et une selle haute. Paradoxalement, je n'ai pas trouvé que mes jambes étaient trop pliées, une fois les pieds sur les cale-pieds. Bref, contact, les compteur/compte-tour font un RAZ et le moteur démarre. Sonorité banale. 1° et me voila parti. Les vitesses passent en douceur, mais avec un petit bruit, la transmission est douce, aucun à-coup, les rétro ne vibrent pas et offrent une bonne visi vers l'arrière. la prise en mains est facile sauf que je suis en appuis sur les poignets (pas glop), le moteur est volontaire voir rageur si on monte dans les tours. C'est sympa, ça tire très bien. A partir 90 km/h la pression sur les épaules soulage les poignets et c'est un peu plus agréable à conduire. Mise sur l'angle facile malgré un pneu AR de 180 et avec le réservoir sous la selle, le centre de gravité est assez bas. en courbe elle garde son cap sans souci. Le guidon est assez large ce qui fait qu'elle est très maniable avec un diamètre  de braquage assez réduit. Suivant l'expression consacrée "c'est un vélo". La selle est ferme avec un angle au niveau des cuisses assez marqué. Mais malgré la fermeté je ne l'ai pas trouvée inconfortable durant la centaine de kil que j'ai fait avec. Elle est équipée de la suspension ESA, qui ne sert à rien dans le cas présent car cette suspension ne joue que sur l'amortisseur AR qui est très incliné vers l'AV. Il y a aussi une molette sur le coté de l'amortisseur AR pour le régler en fonction de la charge. La suspension AV, elle, ne possède aucun réglage. Je n'ai pas trouvé de différence en passant du mode sport au mode confort. Donc voilà une option dont on pourra se passer. Ceci dit, la suspension est assez confortable. Le freinage est relativement efficace avec un ABS, mais pas couplé comme sur la RT. Donc en résumé moto sympa, qui plait très beaucoup à Christine qui après l'avoir essayée a trouvé sa GSXF un peu enclume. ;) (va falloir que je fasse quelques économies) :p

Les +

moteur sympa et volontaire

Jolie bouille

transmission par courroie (changement tous les 40 000)

ordinateur de bords assez complet avec un indicateur de rapport engagé de bonne taille et très lisible en plein soleil contrairement à la RT

Béquillage très facile (centrale)

Les -

Protection haute quasi nulle

suspension ESA, inutile

trop d'options comme d'hab' chez BM

pas de couplage des freins

Compteur et compte tour peu lisible car petits et des traits trop gros entre les chiffres et un tableau de bord relativement bas

le moteur réchauffe bien le cadre et donc les genoux.



17/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres